Dès les premiers jours du premier confinement, le risque psychologique avait été identifié par les professionnels de la santé mentale. Plus d’un an après, publiques ou privées, nombre d’actions sont lancées pour tenter d’améliorer le dépistage et de limiter les dégâts.

The post Covid-19 : quand les psychologues tentent de limiter les dégâts sur la santé mentale first appeared on ProcuRSS.eu.

Menu