Tabagisme et santé bucco-dentaire

femme avec gencive abimées par le tabacLe tabagisme et d’autres produits du tabac peuvent entraîner des maladies des gencives en endommageant les os et les tissus mous qui fixent et maintiennent les dents. Il semblerait, en effet, que le tabagisme interfère avec le fonctionnement normal des cellules des tissus gingivaux. Cette interférence rend les fumeurs plus vulnérables aux infections, telles que les maladies parodontales, et semble également nuire à la circulation sanguine vers les gencives, ce qui peut ralentir, voire empêcher la guérison des plaies.

Les pipes et les cigares causent-t-ils des problèmes dentaires ?

La réponse est oui, comme c’est le cas pour la cigarette, la pipe et le cigare peuvent aussi causer des problèmes de santé bucco-dentaire. Certaines études menées à ce sujet ont révélé que les fumeurs de cigares subissent une perte de dents et une perte osseuse alvéolaire (perte osseuse dans la mâchoire qui ancre les dents) à des taux équivalents à ceux des fumeurs de cigarettes.

Les fumeurs de pipe ont également un risque similaire de perte de dents à celui des fumeurs de cigarettes. Au-delà de ces risques, les fumeurs de pipe et de cigare sont toujours exposés au risque de cancer de la bouche et du pharynx (gorge), même s’ils n’inhalent pas, et subissent d’autres conséquences telles que : mauvaise haleine, dents tachées et jaunâtres et risque accru de maladie parodontale.

Les produits du tabac sans fumée sont-ils plus sûrs ?

Non. Comme les cigares, la pipe et les cigarettes, les produits du tabac sans fumée, qui se déclinent en deux formes principales, le tabac à priser et à chiquer, contiennent au moins 28 produits chimiques dont il a été démontré qu’ils augmentent le risque de cancer de la bouche, de la gorge et de l’œsophage. En fait, le tabac à chiquer contient plus de nicotine que la cigarette, ce qui rend le sevrage plus difficile. Et une boîte de tabac à priser fournit plus de nicotine que plus de 60 cigarettes.

Le tabac sans fumée peut irriter le tissu gingival, le faisant reculer ou s’éloigner des dents. Une fois que le tissu gingival s’estompe, les racines des dents se trouvent exposées, ce qui crée un risque accru de carie dentaire. Les racines exposées sont également plus sensibles au chaud et au froid ou à d’autres irritants, ce qui rend le fait de boire ou de manger inconfortable.

De plus, les sucres, qui sont souvent ajoutés pour rehausser la saveur du tabac sans fumée, peuvent augmenter votre risque de carie dentaire. Une étude américaine avait montré que les consommateurs de tabac à chiquer étaient quatre fois plus susceptibles que les non-utilisateurs de développer une carie dentaire.

Enrayer la dépendance au tabac

Peu importe depuis combien de temps vous consommez des produits du tabac, plus tôt vous cesserez de fumer, plus vous mettrez de chances de votre côté d’éviter les risques graves du tabagisme sur votre santé. Onze ans après avoir cessé de fumer, la probabilité que les anciens fumeurs soient atteints d’une maladie parodontale (gencive) est quasi similaire à celle des personnes qui n’ont jamais fumé.

Même la réduction de la quantité que vous fumez peut vous aider. Une étude a révélé que les fumeurs qui réduisaient leur consommation de tabac à moins d’un demi-paquet par jour n’avaient que trois fois plus de risques de développer une maladie des gencives que les non-fumeurs, ce qui était nettement inférieur au risque six fois plus élevé observé chez ceux qui fumaient plus d’un paquet et demi par jour. Une autre étude a révélé que la leucoplasie disparaissait complètement dans les 6 semaines suivant l’arrêt du tabac chez 97,5 % des patients qui consommaient des produits de tabac sans fumée.

Certaines statistiques présentent d’autres raisons qui donnent à réfléchir pour arrêter de fumer. Ainsi on apprend que :

Environ 90% des personnes atteintes d’un cancer de la bouche, des lèvres, de la langue et de la gorge consomment du tabac, et le risque de développer ces cancers augmente en fonction de la quantité de tabac consommé et de la durée de consommation. Les fumeurs sont six fois plus susceptibles que les non-fumeurs de développer ces cancers.

Environ 37% des patients qui persistent à fumer après une guérison de leur cancer développeront un deuxième cancer de la bouche, des lèvres, de la langue et de la gorge, comparativement à seulement 6% de ceux qui arrêtent définitivement de fumer.

Comment arrêter de fumer ?

Pour vous aider à arrêter de fumer, votre dentiste ou votre médecin peut vous prescrire des substituts nicotiniques, comme de la gomme à mâcher et des timbres de nicotine, etc. pour calmer votre dépendance à la nicotine.

Les groupes de soutien sont souvent utilisés en tandem avec les substituts nicotiniques. Les remèdes à base de plantes, ainsi que l’acupuncture peuvent également vous aider à vous débarrasser de cette habitude. Mais savez-vous que l’hypnose donne d’excellents résultats en matière d’arrêt du tabac ?

Le tabagisme est une habitude si difficile à arrêter à cause de la dépendance physique et mentale. Avec l’aide d’un hypnothérapeute fiable et expérimenté, le fumeur peut commencer à démêler et à calmer le réseau des pensées subconscientes qui maintiennent la dépendance en place.

Pour plus d’informations ou pour prendre rendez-vous, n’hésitez pas à nous appeler. Vous pouvez également remplir le formulaire de contact si vous préférez écrire. Nous vous recontacterons dès que possible pour donner suite à votre demande.

Vous avez la volonté d’arrêter ou votre santé se détruit et vous cherchez une solution donc contactez-nous par téléphone ou remplissez le formulaire de contact pour qu’on puisse vous mettre en contact avec un spécialiste qui vous aidera à atteindre ce but.

Menu